BARBARA HOWARD : En course vers l’histoire

Née à Vancouver en 1920, Barbara Howard est l’une des premières athlètes féminines Noires à représenter le Canada à l’international aux Jeux du Commonwealth. À l’âge de 17 ans, Barbara a couru le sprint de 100 verges en 11,2 secondes, fracassant le record des Jeux de l’Empire Britannique. Un an plus tard, elle a participé aux Jeux de l’Empire Britannique de 1938 à Sydney, en Australie, remportant une médaille d’argent et de bronze aux relais 440 verges et 660 verges, respectivement. Howard et ses coéquipiers avaient passé 28 jours en mer sur le paquebot Aorangi pour débarquer en Australie à la mi-janvier. Howard est immédiatement devenue la coqueluche des médias. Selon le Herald du 20 janvier : « Peu importe où Barbara se rend, c’est la folie. On se rue pour obtenir son autographe. » alors que l’hebdo Australian Women’s Weekly du 27 janvier déclarait que la « statuesque » Howard était « la fille la plus populaire de l’équipe canadienne ». Howard a reçu plusieurs cadeaux de ses admirateurs australiens, dont un koala en peluche qu’elle avec toujours en sa possession lorsqu’elle était nonagénaire. Howard a fait écho à ces propos quelques décennies plus tard : « C’était flatteur, mais à ce moment-là, je ne réalisais pas à quel point j’étais différente. L’Australie n’accueillait pas d’étrangers et ainsi, ils ne voyaient que très peu de Noirs, ils pensaient tous que j’étais très spéciale. »    

Une fois sa carrière athlétique terminée, Barbara a choisi une carrière dans l’enseignement, devenant la première personne de race Noire à être embauchée par le conseil scolaire de Vancouver. Elle a dévoué 43 ans à l’enseignement, y compris auprès d’enfants ayant des besoins particuliers et 14 ans comme professeure d’éducation physique. De plus, Barbara a été très impliquée dans sa communauté et les œuvres de bienfaisance tout au long de sa vie. Barbara est décédée le 26 janvier 2017 à l’âge de 96 ans, laissant derrière elle un héritage qui inspire toujours de nombreuses personnes.

Prix et reconnaissances

  • Médaille de bronze et d’argent aux Jeux de l’Empire Britannique, 1938
  • Récipiendaire du Prix pour femmes remarquables, Vancouver Park Board, 2010
  • Intronisée au British Columbia Sports Hall of Fame, 2012
  • Récipiendaire de la Médaille du Jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II, 2013
  • Intronisée au Panthéon des sports canadiens, 2015
  • La Cambie Street Plaza rebaptisée Barbara Howard Plaza, 2018

Par Dr Nicole Forrester (Olympienne, championne des Jeux du Commonwealth et huit fois championne canadienne) Extraits tirées de l’Encyclopédie canadienne; photos courtoisie de James Matthew (archives de la Ville de Vancouver) et du magazine BurbabyNow.  

LE MOIS DE L’HISTOIRE DES NOIRS

Au Canada, le Mois de l’histoire de Noirs a d’abord été présenté par l’Ontario Black History Society et a été proposé comme législation en 1996 par Jean Augustine, l’un des premières femmes canadiennes Noires élues à la Chambre des communes. En 2008, le mois de l’Histoire des Noirs a fait l’objet d’une première motion par le Sénateur Donald Oliver, le premier homme Noir nommé au Sénat et le mois de février a officiellement été désigné pour célébrer la contribution des Noirs du Canada. La diversité et l’inclusion sont des valeurs fondamentales du Commonwealth et du sport du Commonwealth. Ce mois-ci, JCC célèbre les athlètes canadiens Noirs qui ont contribué à façonner le sport canadien, sur le terrain de jeu et à l’extérieur.